Votre partenaire polynésien de soins à domicile English 
 
 
  
      
 

Assistance respiratoire

Apnée du sommeil[Retour en haut de page]

Apnée du sommeil : Présentation[Retour en haut de page]

Le syndrome d'apnée du sommeil correspond à des arrêts respiratoires (apnées) qui se répètent durant le sommeil, empêchant un sommeil normal et une bonne oxygénation sanguine.

Les conséquences :

  • Fatigue,
  • Somnolence diurne,
  • Nervosité,
  • Problèmes de concentration, de mémoire,
  • Nycturie.

Le traitement :

La PPC est une machine qui souffle de l'air sous pression dans les voies aériennes supérieures (le nez et le pharynx) permettant de garder les voies respiratoires ouvertes, évitant les micro-éveils, redonnant un sommeil de bonne qualité, et une oxygénation normale. Ce traitement doit être poursuivi régulièrement, au moins 3 heures par nuit, toutes les nuits.

 

Certains facteurs peuvent aggraver la maladie : obstruction nasale, surcharge pondérale, alcool, certains médicaments... Il est donc important d'avoir une hygiène de vie satisfaisante (surveiller son poids!). L'amaigrissement permet un meilleur passage de l'air au niveau du pharynx.

Les répercutions de cette maladie dans la vie quotidienne sont importantes : difficulté au travail, dans le couple, risque d'accident, (le patient engage sa responsabilité en cas d'accident de la route s'il n'est pas correctement suivi et traité.

Le syndrome d'apnée du sommeil augmente : les risques d'infarctus, d'hypertension, d'accident vasculaire cérébral, d'accident du travail et de la route, il est donc important qu'il soit traité.

Apnée du sommeil : Prise en charge[Retour en haut de page]

Prise en charge : Vérifiez que vos droits sont ouverts à la CPS et consultez un pneumologue qui établira une demande d'entente préalable qui sera transmise à la CPS.

Appareillage : A l'acceptation de la demande d'entente préalable par la CPS, l'APAIR fournira au patient le matériel qui lui convient dans l'un de nos centres de consultation.

Suivi : Après avoir été appareillé : se rendre régulièrement aux rendez-vous qui vous seront fixés en fonction de votre prescripteur, soit par le secrétariat médical de votre spécialiste, soit téléphoniquement par le secrétariat médical APAIR avec le technicien pour la surveillance du traitement et la vérification des données d'observance du générateur de pression avec le médecin

Aérosolthérapie[Retour en haut de page]

Aérosolthérapie : Présentation[Retour en haut de page]

L'aérosolthérapie est une technique de soin consistant à faire inhaler à un malade des médicaments en suspension dans un gaz. Cette technique est utile pour le traitement de l'asthme, la BPCO, la dilatation des bronches et bien d'autres pathologies respiratoires. Le médicament ainsi délivré, agit directement sur le tissu sur lequel il se dépose. Plus la taille des particules en suspension dans le gaz est petite, plus les particules diffusent profondément au niveau de l'arbre respiratoire.

L'aérosolthérapie représente bien plus qu'un simple accessoire thérapeutique. Dans notre combat quotidien contre les syndromes infectieux ou inflammatoires, elle a toute sa place en complément d'une prescription d'antibiotiques, de sprays dilatateurs des bronches de corticoïdes et de soins kiné.

Les avantages de l'inhalation :

  • L'aérosol est efficace, facile d'utilisation et peut être administré au domicile ou au travail.
  • Les voies respiratoires inférieures sont atteintes directement.
  • L'aérosol permet une action rapide. Son action locale ainsi que les doses utilisées atténuent les effets secondaires.

 

Aérosolthérapie : Prise en charge[Retour en haut de page]

Prise en charge : Vérifiez que vos droits sont ouverts à la CPS et consultez un médecin qui établira une ordonnance.

Appareillage : L'APAIR fournira au patient le matériel qui lui convient à son domicile.

Suivi : Après avoir été appareillé, l'infirmière se rendra au domicile régulièrement pour la surveillance du traitement et le renouvellement des consommables.

Aspiration endo-trachéale[Retour en haut de page]

Aspiration endo-trachéale : Présentation[Retour en haut de page]

L'aspiration endo-trachéale ou naso-pharyngée a pour objectif de libérer les voies aériennes supérieures très encombrées. Elle peut être réalisée chez un patient trachéotomisé (endo-trachéale) ou non (naso-pharyngée) pour maintenir la perméabilité de ses voies aériennes et faciliter sa respiration.

L'aspiration est indiquée :

  • En cas d'encombrement bronchique avec expectorations difficiles, voire impossibles (BPCO, bronchiolite sévère, soins palliatifs...)
  • Il peut s'agir d'un acte ponctuel, lors d'encombrements momentanés (asthme) ou après une séance de kiné respiratoire.

C'est un geste invasif. Il s'effectue à l'aide d'une sonde souple introduite dans le tube endo-trachéal, reliée à une source d'aspiration (un aspirateur à mucosités). Il faut éviter au maximum la douleur et respecter les règles d'hygiène et de sécurité.

 

L'aspiration doit être :

  • Efficace
  • Atraumatique
  • Aseptie rigoureuse
  • Adaptée aux besoins du patient

Le patient peut effectuer seul son aspiration, et pour favoriser le retour à domicile, des tierces personnes peuvent également être éduquées à ce soin par un service spécialisé.

 

Aspiration endo-trachéale : Prise en charge[Retour en haut de page]

Prise en charge : Vérifiez que vos droits sont ouverts à la CPS et consultez un médecin qui établira une ordonnance

Appareillage : L'APAIR fournira au patient le matériel qui lui convient à son domicile.

Suivi : Après avoir été appareillé, l'infirmière se rendra au domicile régulièrement pour la surveillance du traitement et le renouvellement des consommables

Oxygénothérapie de courte ou longue durée[Retour en haut de page]

Oxygénothérapie : Présentation[Retour en haut de page]

L'oxygène est normalement extrait de l'air par les poumons lors de la ventilation, puis est transporté dans le corps par le sang (fixé par l'hémoglobine contenue dans les globules rouges ou hématies) pour être distribué aux organes.

L'air contient normalement 21% d'oxygène. Lorsqu'une personne souffre de certaines affections, il peut être nécessaire de lui apporter un complément en oxygène. La quantité d'oxygène à administrer dépend de la gravité de la maladie.

L'oxygénothérapie est le fait d'apporter un supplément d'oxygène à un patient. Différents types d'administration sont possibles. Elle peut être utile à long terme et en administration continue ou de manière plus ponctuelle. Son utilisation dans l'insuffisance respiratoire chronique est encouragée car prolonge la vie des malades et accroît leur confort (si l'administration dépasse les 15 heures par jour).

  • Les patients sous oxygénothérapie à long terme :
    • Souffrent de façon permanente en état stable d'hypoxémie (taux d'oxygène dans le sang insuffisant) ;
    • Les autres traitements ne les soulagent pas suffisamment ;
    • L'administration d'oxygène se révèle efficace, dosages sanguins à l'appui ;
    • Doivent renoncer à leurs habitudes tabagiques.
  • L'oxygénothérapie à court terme s'adresse à des patients en décompensation aigue et en attendant le retour à une stabilité de la PaO2. C'est un épisode d'instabilité transitoire d'une maladie pulmonaire ou cardiaque, ou des malades atteints de néoplasie évoluée.

La reprise d'une activité (marche...) est un bénéfice pour la santé et la qualité de vie. L'oxygénothérapie de déambulation va améliorer le confort de vie du patient et apaiser son coeur. En respectant le débit d'oxygène et la durée du traitement prescrit par son médecin, le patient va pouvoir mieux tolérer ses efforts quotidiens (escaliers...), reprendre certaines activités quotidiennes (sorties...) et effectuer des déplacements à l'intérieur et à l'extérieur de son domicile, voyager...

Les concentrateurs d'oxygène portables sont une solution pratique, sécurisante, et particulièrement bien adaptée à toute personne ayant besoin d'oxygène lors d'un déplacement. Ils permettent notamment la continuité du traitement prescrit en toute autonomie, sont très facilement logeables et n'entraînent en principe aucun surcoût pour le patient lors de voyages aériens.

La prescription d'oxygène se fait à partir de deux mesures de gaz du sang ; les critères sont bien déterminés.
Elle doit être respectée impérativement pour obtenir le bénéfice du traitement.
Débit d'oxygène :

  • Il est déterminé par le médecin en fonction des résultats des gaz du sang du patient (mesure de l'oxygénation du sang du patient).
  • Il est adapté à chaque cas pour assurer l'efficacité et la sécurité du traitement (l'oxygène est un médicament et, comme tel, peut être toxique).
  • Il ne doit pas être modifié sans l'accord du médecin.
  • Si le patient bénéficie d'une oxygénothérapie au long cours, le débit à l'effort peut être différent du débit au repos.
Durée quotidienne :

  • Le médecin prescrit une durée d'oxygénothérapie quotidienne.
  • L'oxygénothérapie de déambulation est prise en charge par l'assurance maladie, pour une déambulation régulière à l'intérieur ou à l'extérieur du domicile, plus d'une heure par jour.
  • Si le patient bénéficie d'une oxygénothérapie au long cours, la durée totale ne doit pas être inférieure à 15H/jour, idéalement supérieure à 18H/jour.

Oxygénothérapie : Prise en charge[Retour en haut de page]

Prise en charge : Vérifiez que vos droits sont ouverts à la CPS et consultez un pneumologue qui établira une demande d'entente préalable qui sera transmise à la CPS

Appareillage : A l'acceptation de la demande d'entente préalable par la CPS, l'APAIR fournira au patient le matériel qui lui convient à son domicile.

Suivi : Après avoir été appareillé, les équipes, technicien & IDE passeront régulièrement à votre domicile pour la surveillance du traitement, le contrôle technique du concentrateur et la récupération des données d'observance

Trachéotomie[Retour en haut de page]

Trachéotomie : Présentation[Retour en haut de page]

La trachéotomie est une ouverture pratiquée de manière chirurgicale dans la trachée, sous le larynx, afin d'assurer la perméabilité des voies aériennes supérieures. Cette ouverture est appareillée par une canule. La respiration est facilitée par l'orifice trachéal mais se fait aussi par les voies aériennes supérieures.

Le port de la canule doit être permanent, au risque de voir se refermer rapidement l'orifice trachéal.

 

Avantages
Elle permet au patient :

  • De respirer avec moins de fatigue grâce à une prise d'air supplémentaire,
  • D'aspirer plus facilement les secrétions bronchiques au moyen de sondes d'aspiration,
  • D'être mieux oxygéné par une admission plus directe de l'oxygène dans les poumons,
  • De se ventiler plus confortablement, en particulier la nuit.

Inconvénients
La trachéotomie peut entraîner :

  • Une difficulté pour parler, en tout cas les premiers temps,
  • Une gêne à la déglutition (passagère en général),
  • Un obstacle à l'humidification et le réchauffement naturel de l'air auquel il faudra remédier,
  • Une porte d'entrée infectieuse (règles d'hygiène à respecter),
  • Une gêne sur le plan psychologique (surtout dans les relations avec les autres).
La canule de trachéotomie peut être connectée à une ventilation non invasive si nécessaire.

Ventilation non invasive[Retour en haut de page]

Ventilation non invasive : Présentation[Retour en haut de page]

La ventilation non invasive (VNI) est une technique d'aide respiratoire largement utilisée depuis de nombreuses années.
Cette technique s'applique à des patients atteints par des maladies diverses liées à certains problèmes pulmonaires, certaines atteintes neuromusculaires ou à l'obésité.

Le ventilateur mis à disposition au domicile du patient fait suite à la prescription précise d'un pneumologue.
Ce ventilateur permet de réaliser de façon artificielle un mouvement respiratoire en jouant sur un volume d'air ou sur des pressions.
La VNI peut être associée à une oxygénothérapie (apport supplémentaire d'oxygène).

Ventilation non invasive : Prise en charge[Retour en haut de page]

Prise en charge : Vérifiez que vos droits sont ouverts à la CPS et consultez un pneumologue qui établira une ordonnance et une demande d'entente préalable qui sera transmise à la CPS

Appareillage : A l'acceptation de la demande d'entente préalable par la CPS, l'APAIR fournira au patient le matériel qui lui convient après avoir convenu d'un rendez-vous à domicile.

Suivi : Après avoir été appareillé : Les équipes, technicien & IDE passeront régulièrement à votre domicile pour la surveillance du traitement, le contrôle technique du ventilateur et la récupération des données d'observance.

Prestations de l'APAIR

Vacanciers

L'APAIR vous accompagne dans vos déplacements.

En savoir plus...